Montage poignées chauffantes Technoglobe Luxe

N.Master | Test-Tuto poignées chauffantes Technoglobe Luxe

Nous sommes le Jeu 26 Nov 20 14:25


Auteur: N.Master


Salut les amis, le facteur m'a apporté un petit cadeau aujourd'hui : les poignées tecnoglobe version de luxe.
Vu le froid qu'il fait, je pense qu'un petit test pourrait en intéresser plus d'un :)

Pour commencer voici ce que vous recevez :
Image
L'emballage est plutôt compact et bien tassé, a part ça pas grand chose a dire.
Au dos se trouvent les instructions qui se résument à "démontez les anciennes poignées et mettez les nouvelles" <- Merci ça m'aide vraiment, moi qui croyais qu'il fallait les mettre sur le top case ...

Bref, le manuel lu dans son intégralité, passons au déballage :
Image
Vous avez dans le kit : une poignée droite, une poignée gauche, un gros tas de câbles avec un boitier de contrôle, et une fixation.

Voyons de plus près le boitier :
Image
il comporte 5 positions de chauffe, et un unique gros bouton en son centre. Les petites diodes ne manqueront pas de donner une petite touche Jacky à vôtre kawette bien aimée.

On peut voir aussi le système de branchement avec des connecteurs clipsables. Ce qui permet d'installer chaque portion du circuit indépendemment.

Petit plus qui n'est pas présent sur les modèles d'entrée de gamme : le porte fusible intégré. Il est muni d'un fusible de 10A, et son capuchon noir le protège d el'environnement extérieur
Image

à l'autre extrémité du câble principal, on trouve des connecteurs "en ogive" un mâle et un femelle. Je verrai au moment du montage si c'est utilisable.
Image

Revenons en au sujet principal : les poignées :
Elle sont faites d'une gomme, plutôt douce au toucher. Le Grip correspond à ce qui se fait en standard. Les sculptures n'ont rien de très original, et hors mis le câble, rien ne laisse présager qu'il s'agit de poignées chauffantes.
Le câble, parlons-en : il est très souple, un peu comme les câbles en silicone.
Image
un point important : à la prise en main, le diamètre à l'air identique aux poignées d'origine. Je prendrai les mesures pour comparer ce week end

Venons en maintenant au test préliminaire :
Comme j'avais pas le temps d'installer les poignées ce soir, j'ai tout de même voulu faire un essai, histoire de voir si ça chauffe tout de même.
J'ai donc sorti mon alim de PC trafiquée, et j'ai branché les poignées dessus.
Voyant qu'a pleine puissance, mon alim montrait des signes de faiblesse, je me suis contenté de faire les mesures pour les puissances de 1 à 3 :

Puissance 1 : ça tiédit, a mon avis en roulant ça doit pas trop se ressentir
Image

Puissance 2 : ça commence à être acceptable si il fait beau mais que le fond d'air est frais
Image

Puissance 3 : ça chauffe, c'est pas le Vésuve, mais ça commence à bien se ressentir
Image

Puissance 4 et 5 : pas testé : peur de cramer ma pauvre alim (qui a dit tapette ?)

Les températures seront surement plus faibles une fois montées, a cause du guidon en métal qui va bouffer des calories. Je referai des mesures plus fiable une fois en place :wink:

Homogénéité (y a beaucoup de lettres dans ce mot) des températures.
Lors des relevés, la poignée des gaz était toujours entre 3 et 5° plus chaude que l'autre. En pratique ça doit pas trop se ressentir. On pourra défendre l'idée que la poignée des gaz étant plus souvent sollicitée, les doigts refroidissent plus vite, et il est normal qu'elle chauffe plus :D (bon ok c'est capillotracté)

Pour ce qui est des premières impressions, je dirai que l'ensemble est très bien fini. On pourra regretter qu'ils ne donnent pas de notice, surtout pour un kit vendu pour du haut de gamme. Pas de relais non plus mais de toute façon sans notice peu de gens auraient sû quoi en faire.

--------------

ETAPE 2 : le montage :

Premièrement : la matériel nécessaire et obligatoire:

- un petit tournevis plat
- une clé CHC de 6
- du WD40 avec le tube qui va bien
- De l'acétone et un chiffon
- De la colle néoprène

Pour le matériel conseillé :

- un seau d'eau chaude
- un décapeur thermique
- de la gaine thermorétractable
- un bûcheron norvégien :gourdin:
- un scalpel
- une trousse de premiers secours

J'en vois déja qui prennent peur rien qu'en lisant la liste. Mais pas de panique, en suivant le guide, vous y arriverez :-D

Comme vous l'aurez certainement compris, il faut commencer par enlever les poignées d'origine (les poignée du guidon, pas celles du passager :lol: )

C'est une étape facile, pour peu qu'on s'y prenne correctement.
Commencer donc par enlever les embouts de poignée d'origine avec une clé CHC (clé de 6 si mes souvenirs sont bons):

Image

Ensuite il faut écarter un peu le caoutchouc avec un petit tournevis plat

Image

Puis venir injecter du WD40 sous la poignée

Image

et de l'autre côté aussi bien sûr

Image

Après ça, faites quelques mouvements de rotation, et elle va glisser sans effort

Image

Côté gaz, la manoeuvre est complètement identique

Image
Image

Passez ensuite un coup d'acétone pour dégraisser l'ensemble. Evitez d'en mettre sur les parties plastiques, il est possible que ça fasse des traces.

Je vous rassure : ça c'était la partie facile.

Maintenant, munissez vous de votre seau, et effectuez d'un geste précis, un déplacement de la poignée chauffante, de son emballage vers le seau.
(faites pas l'inverse sinon vous aurez les pieds mouillés)

Image

Ensuite, si vous le voulez vous pouvez mettre une petite touche de colle néoprène. Perso, j'ai commencé par en mettre, mais voyant comme c'était chiant à emmancher, je me suis dit que si je mettais de la colle en plus, il me faudrait un masson Polonais en renfort de mon bûcheron Norvégien.

Image

Après avoir donné à votre main d'oeuvre, une boisson fermentée rafraichissante, vous pourrez vous féliciter d'un montage fait dans les règles de l'art. Cela dit ne l'abbreuvez pas trop, il reste encore du boulot pour l'autre poignée.

Image

Astuce si ça coince :
- Virez toute trace de colle à grand renfort d'acétone
- si la poignée est coincée en position "a moitiée enfoncée" refaites la manip du démontage au WD40
- Chauffez bien la poignée pour tenter de dilater un peu le caoutchouc. Vous pouvez continuer de la maintenir chaude au décapeur thermique une fois sur le guidon (essayez de pas la faire fondre non plus ..)
- Le maillet ne servira a rien, c'est du caoutchouc donc ça rebondit sans s'enfoncer. Il vaut mieux s'y mettre à deux, l'un tire de toutes ses forces, l'autre pousse au bout comme il peut.

Bon, si vous être pas encore découragés, continuez donc la procédure :

En démontant la poignée des gaz, vous aurez certainement (pas) constaté ce petit épaulement :
Image

ça dans le jargon, on appelle ça "une complication"

"Et on fait quoi quand on trouve une complication ? :shock: "

"On lui coupe sa tronche !!! :evil: "

Sortez donc votre matériel chirurgical :
Image

Et couic !
plus de complication :D
Image

Le scalpel de modélisme va très bien pour découper le plastique, mais vous pouvez y aller à la lime ou à la tronçoneuse ça doit marcher aussi.

Ensuite, on teste la poignée chauffante pour voir si elle va bien s'emmancher , et là on dit
"merde alors ça rentre tout seul :shock: "

Image

Voilà une modif, qui va vous faire économise beaucoup d'essence puisque ça va tourner dans le vide ....

Pas de panique, des solutions c'est pas ça qui manque !

J'ai envisagé 3 solutions :
- mettre un gros paquet de colle. C'est facile, ça tiendra certainement bien une fois sec, mais bon, va falloir attendre un moment que ça sèche, et si par malheur faut enlever la poignée, ça risque d'être problémationnel
- enrouler une épaisseur de scotch d'électricien, pour épaissir le tube, et mettre une bonne couche de colle pour stabiliser le tout. C'est déja mieux que la solution précédente, mais toujours pas à mon goût.
- mettre une gaine thermorétractable par dessus, qui devrait augmenter le diamètre sufisamment pour faire serrer la poignée dessus.

J'ai retenu cette dernière solution. Une chance que je possédais la gaine du bon diamètre dans mon stock.

On place donc la gaine, et on la rétracte au décapeur thermique :
Image

Comme on peut le voir ça rajoute quelques 10èmes de mm d'épaisseur, juste de quoi faire serrer la poignée.

Image

Ensuite on place la poignée chauffante, et on la cale pour que le fil soit pas dans la poignée de frein lorqu'on met plein gaz.
En pratique ça donne a peu près cet angle :

Image

Ensuite, enfilage en force (là encore vu les efforts déployés pour enfiler la poignée, je n'ai pas eu besoin de colle pour que ça tienne)

Image

Petite déception : après enfilage il reste un jour entre la poignée et son embout. En fait la poignée des gaz est plus longue que l'autre. Pour corriger ça j'envisage d'approfondir le lamage de l'embout pour qu'il vienne recouvrir un peu plus l'extrémité du guidon.

Bref, le plus dur est fait, passons à l'amusement :
fixation du boitier de commande :
Image

Ensuite, ne sachant pas trop où passer mes câbles, j'ai déposé le carénage latéral afin d'y voir plus clair :
Image
Image

Passons maintenant au câblage électrique.
J'ai décidé d'utiliser un relais (trouvé chez feu rouge à 5€15). Le relais pour ceux qui ne connaissent pas, permet de séparer l'électronique de commande, de l'électronique de puissance.
Dans mon cas, j'ai pris le premier fil accessible sous la selle pour la commande, à savoir l'éclairage de plaque.
Image
c'est ce connecteur là :
Image
On lui installe des cosses voleuses :
Image
Et on le branche sur la bobine du relais (circuit de commande)
Image
Image

La commande étant reliée, on va maintenant passer au câblage de la puissance.

Le positif des poignées chauffantes sera sur la batterie, et le négatif sera piloté par le relais. (l'inverse marcherait aussi)

On dévisse la cosse (-) de la batterie :
Image

On lui glisse un câble sous l'écrou et on reserre (on dirait que c'est fait pour tellement c'est facile !). Et on relie ce fil au relais
Image

Ensuite, on place notre fil négatif de la poignée chauffante sur la dernière cosse libre du relais.

Le fil positif de la poignée chauffante, se retrouve câblé directement sur la batterie.
Image

Vous noterez au passage que j'ai mis des gaines thermorétractables autour de chaque cosse du relais pour éviter tout risque de court circuit si il venait toucher le cadre.

Le plus dur est fait, il faut maintenant faire passer les câbles.
C'était tellement sombre dans ce secteur, que je n'ai pas réussi a sortir une photo correcte. En fait, il faut démonter le cache latéral qui se trouve contre le réservoir, et on a pile poil la place pour faire longer le fil en toute simlicité.

Reste à maintenir tous nos fils en place à grand renfort de colliers rislan :
Image

Attention à laisser assez de mou sur le câble de la poignée des gaz :
Image

Voila ce que ça donne sous la selle :
Image
Image

On met le contact (on prend peur au passage parce que ça fait un clignottement bizarre, dû fait que la batterie a été déconnectée pendant quelques instants).
Magique, ça s'allume et ça marche :-D
Image

Vérifiez que les câbles sont bien passés et ne gênent pas la rotation du guidon. Si tout est OK, vous pouvez remettre les carénages.

LE TEST EN PRATIQUE :
Ballade d'une 40aine de km temps ensoleillé, 10-15° de température

les chauffes :

position 5 -> pour la préchauffe uniquement, ou alors si il fait -15°
position 4 -> sur autoroute quand il fait bien froid
position 3 -> sur autoroute ou sur les zones froides en campagne
position 2 -> en ville
position 1 -> si il fait presque bon

pour ce qui est de l'usage des poignées : la taille est identique aux poignées d'origine, donc on ne perçoit aucune différence de feeling à ce niveau. Le câble d'alimentation ne se ressent pas du tout dans la manoeuvre de la poignée

Ensuite, on a naturellement tendance à serrer les poignées à pleine main histoire de réchauffer tous ses doigts. Ca se fait naturellement.
La chauffe est certes au dessous des doigts, mais la circulation du sang fait qu'on a pas froid pour autant sur le dessus des doigts. En fait, le seul endroit où j'avais froid, c'est sur la dernière phallange du majeur, qui comme j'ai de grands doigts, ne peut pas recouvrir parfaitement la poignée.

Pour les réglages, j'ai été surpris par la puissance de chauffe, ça crame vraiment quand les pognées sont à fond. C'est rassurant pour ceux qui veulent sortir par grand froid sur l'autoroute.
Par contre même si le bouton de réglage est facile d'accès, c'est pénible de ne pas avoir de bouton + et - . Bon, c'est pas un problème rhédibitoire, puisqu'en général on a pas besoin de changer sans arrêt de réglage.

Pour conclure, j'aime mes poignées, je vais les serrer très fort :D

J'espère que ce tuto vous aura plu.





Discussion dans CE POST
Publié le: Lun 9 Nov 09 14:20
de: Sebaix
Changé en: Lun 9 Nov 09 14:21
de: Sebaix
Vu: 27652

[ Afficher le sujet ]

Retourner vers Tutos


cron