Page 1 sur 1

Cameleon oiler ou Scottoiler ?

MessagePosté: Ven 22 Avr 16 09:44
de El Mancho
Bonjour,

Parfait feignant de base, je m’étais juré de ne plus jamais avoir de chaine, uniquement des motos à cardans, mais ça c’était avant d'essayer la Tracer.
Mais après un an ça ma gave de devoir la graisser régulièrement la chaine et donc je regarde de plus prés les mécanisme de graissage automatique. D'autant plus que la Kawette de ma chérie risque bien également de subir le même traitement.

Il ressort deux modèles qui semble performant l'un comme l'autre, le "Cameleon oiler" et le "Scottoiler" tous deux dans les mêmes gammes de prix (de 130 à 150 €).

Je suis donc a la recherche de la meilleur solution, si j'ai un faible sur la discrétion du Caméléon, vos avis ou retour d’expérience sur l'un ou l'autre de ces deux systèmes m’intéresse fortement.

Merci

Re: Cameleon oiler ou Scottoiler ?

MessagePosté: Ven 22 Avr 16 09:53
de shogun
Scotoiler c'est mécanique (a prendre sur les dépression), réglage du débit fastidieux.
Caméléon: électronique, à brancher sur le faisceau du feu arrière. Réglage électronique donc précis. (En gros le passage du réglage hiver a été est facile.
Perso j'ai eu un caméléon pas longtemps mais c'est très simple. Donc je le préfère.

Re: Cameleon oiler ou Scottoiler ?

MessagePosté: Ven 22 Avr 16 10:10
de mickaHELL
Le Scottoiler existe aussi en version électronique (eSystem)

Re: Cameleon oiler ou Scottoiler ?

MessagePosté: Ven 22 Avr 16 11:22
de Peashooter
Pour le même ordre de prix le caméléon est plus simple à installer. Sur les deux machines Tracer et ER6F il faut déposer le réservoir pour atteindre les prises de dépression si tu choisis le Scott. L'encombrement du caméléon pourrait être un plus rien que sur le Tracer qui lui n'offre pas assez de profondeur sous la selle pour y installer le réservoir. Question réglage du Scott il suffit de suivre les recommandations Scott. Rien de compliqué.
Non le plus chiant c'est la dépose des réservoir pour aller choper les prises de dépression.
Après si tu as le budget le esystem Scott est vraiment top. Tu contrôle le débit au guidon et la distribution ne commence que lorsque la moto roule.

Mais si tu ne veux pas t'embêter c'est le caméléon. Attention toutefois à ne pas placer le boîtier dans une zone trop chaude certains ont claqué.

Re: Cameleon oiler ou Scottoiler ?

MessagePosté: Ven 22 Avr 16 16:16
de ardechois
Sur la kawette la prise de depression est facile a atteindre. Pour des mains fine, Versys (K7) et ER6N (K9) sont accessibles facilement, pour des grosses mains, une pince a bec fin suffit. Je n'ai rien déposé lors des 2 installations.
L'installation est aisé sur kawette, qu'en est il de la tracer ? J'en sais rien. Certaines motos ne tolère pas l'installation d'un scottoiler ! Et pour d'autre il est fastidieux de le mettre. Par contre, c'est bête comme chou, pas d’électronique, juste un clapet commandé par la depression et la gravité fait le reste. Simple -> fiable

Re: Cameleon oiler ou Scottoiler ?

MessagePosté: Ven 22 Avr 16 16:27
de mickaHELL
Pour la f, il faut enlever le réservoir et la boîte à air pour accéder à la prise de dépression, à cause des carénages.
(Lors de l'installation sur la mienne, j'en avais profité pour mettre en même temps le « tuyau magique » ; une pierre, deux coups ! - et non pas une paire de cou...)

Re: Cameleon oiler ou Scottoiler ?

MessagePosté: Ven 22 Avr 16 18:06
de Tompouss
Avec des petites mains la prise sur les dépressions se fait quand même, mains faut être habile quoi...

Re: Cameleon oiler ou Scottoiler ?

MessagePosté: Sam 14 Juil 18 03:46
de Alex V Dawn
Cameleon oiler plus, graisseur de chaine automatique, sur Versys 650 2010

La partie en diagonale camoufle la soudure d'origine sur le bras oscillant.
Le tube-réservoir rentre en entier sous la selle, en gardant la bonne inclinaison tous le long : le plus loin =le plus haut.
Le flexible est toujours assez loin de la chaîne et n'est jamais dans son axe, sauf à l'extrémité , pour les gouttes.
J'ai contacté Mario de chez Cameleon Oiler, il m'a confirmé que d'avoir la petite boucle vers le bas était équivalente à ce qu'elle soit vers le haut. Et ça décale le flexible loin de l'axe de la chaîne :)
Fixation avec les courtes vis auto-foreuses fournies+ frein de vis , ça évite les zip/serreflex souvent pas très propres.
Faire passer le flexible derrière le bras oscillant rend tout ça encore plus discret. Il m'a fallu utiliser un porte embout de 10-15 centimètre sur ma perceuse pour tranquillement les visser à travers les rayons de la roue.
Image
Image
Image
Image
Image

Par contre je sais pas si le radiateur/dissipateur à côté de mon boîtier pourrait faire fondre le plastique ???